Il existe plusieurs méthodes donnant des résultats assez différents (ce qui ne facilite pas les choses) pour évaluer la probabilité de faillite d’une entreprise. Je vais vous présenter trois méthodes différentes de plus en plus complexe.

Première méthode: les agences de notations.

Rien de plus simple il suffit de récupérer la note que donne les agences de notations à la dette de la société visée et de regarder dans ce tableau la probabilité qu’elle a de faire faillite en fonction de la note.

agencenotationExemple si la société possède une note B- il y a 31.1% de chance qu’elle fasse défaut dans les 5 années à venir. Cette méthode est simple, mais peu précise. Les données ont été collectées sur plus de 30 ans. Il existe sur le net des tableaux de correspondance pour convertir les notes d’une agence vers l’autre.

Deuxième méthode: Altman Z-Score

Il s’agit d’une méthode de scoring, qui permet de savoir si une société a de forte probabilité de faire faillite ou non. Avec un score calculé inférieur à 1.81 la probabilité de faillite est très élevé (plus de 80% selon les tests), entre 1.81 et 2.99 on est dans une zone borderline et au-dessus de 2.99 tout va bien.

Vous devez d’abord calculer:

  • X1 = (total current assets -total current liabilities) / total assets
  • X2 = retained earnings / total assets
  • X3 = (pretax income + interest expense) / total assets
  • X4 = market capitalization / total liabilities
  • X5 = revenue / total assets

Ensuite on effectue une somme pondéré de ces ratios pour trouver le z-score.

Z-score = 1.2 * X1 + 1.4 * X2 + 3.3 * X3 + 0.6 * X4 + X5

Il peut être très intéressant de calculer le Z-score sur plusieurs années pour voir son évolution afin de savoir si l’entreprise se dégrade ou se redresse. Il est aussi intéressant de trouver dans les rapports annuels les prochaines échéances de dettes afin d’essayer de savoir quand la sentence tombera (dans le rapport 10K aux USA vous aurez tout en détail)

Troisième méthode: Evaluer la probabilité en fonction du prix de l’obligation.

Cette méthode peut être intéressante si vous spéculez sur les obligations, si la probabilité de faillite anticipée par le marché est supérieur à la probabilité que vous estimez dans ce cas l’obligation sera sous-évaluer. Dans mon cas je l’utilise uniquement pour voir ce qu’anticipe le marché.

oblig-annalyse

Pour reproduire cette formule il faut déjà comprendre le tableau:

  • Taux d’intérêt, correspond au taux d’émission de l’obligation
  • Maturité est l’échéance en année de l’obligation
  • Taux sans risque est le taux sans risques du marché où elle est coté
  • Prix de l’obligation est en fait le prix du marché actuel pour l’obligation que vous voulez analyser.
  • Dans « annuel », « à 5 ans », « à 10 ans »,il s’agit de la probabilité de faillite estimé par le marché pour la période concernée.
  • Valeur de l’obligation en haut est égale (là c’est un bug) à prix de l’obligation.
  • En suite vous avez un tableau des cash flow de l’obligation.

Le fonctionnement est simple dans le cadre où il y a les 4 données en jaunes vous faites une saisie manuel. Dans la cellule jaune annuel où il y a écrit 8.5% vous utilisez le solveur excel pour qu’en modifiant la valeur de cette case il trouve dans « valeur de l’obligation » la même chose que dans « prix de l’obligation ».

Voici les formules à utiliser:

  • « Valeur de l’obligation » correspond à la somme de la colonne « valeur actuel »
  • Dans « à 5 ans » la formule est 1-(1- « annuel » )^5
  • Dans « à 10 ans » la formule est 1-(1- « annuel » )^10
  • Dans « cash flow » il s’agit de faire 1000 * « taux d’intérêt » pour chaque année sauf la dernière où l’on fait 1000 + 1000 * « taux d’intérêt »
  • Dans CF(1-x) on fait pour chaque année « cash flow »  * (1 – « taux d’intérêt »)^« année »
  • Dans la colonne « valeur actuel » on fait pour chaque année « CF(1-x) » /(1+« taux sans risque »)^« année »

Note: le prix de l’obligation est souvent standardisé à 1000$ aux USA la cote est affiché en % du nominale. Donc si vous voyez une obligation cotant 90, sont prix est normalement de 900$.

 

Publicités